Officiel :

Cette année, la Wallonie nous attribue le label : « C’est ma ruralité » !

Cette année, notre fête s’est vu attribuer le label « C’est ma ruralité » par le Ministre de l’Agriculture de la Wallonie, René Collin, et par son administration, la Direction générale opérationnelle de l’Agriculture, des Ressources naturelles et de l’Environnement ! Elle a donc été reconnue comme un projet « favorisant les liens intergénérationnels et les espaces de rencontre et de bien-être en milieu rural ». Une belle reconnaissance pour notre événement, cela fait chaud au coeur ! C’est aussi un coup de pouce financier appréciable pour organiser cette édition et en maintenir la gratuité... Merci la Wallonie !

Dans le cadre de notre candidature, voici comment nous avons présenté notre compréhension du concept « C’est ma ruralité »...

  • « C’est ma ruralité » : cette expression pourrait parfaitement résumer l’esprit qui a présidé à la création de notre événement, en juillet 2010. Plus qu’un événement d’ailleurs, toute cette dynamique issue d’initiatives citoyennes n’a jamais eu pour autre objet que d’affirmer de manière positive notre appartenance à la ruralité, envisagée moins comme un type d’habitat que comme un style de vie et un ensemble de valeurs porteuses d’avenir.
  • Si l’on veut être honnête, l’expression « Ce sont nos ruralités » pourrait également convenir pour résumer notre démarche. Car l’idée est bien là : la ruralité n’est pas un mode de vie unique et sclérosé, replié sur un passé idéalisé ou folklorique. La ruralité est bien vivante, moderne et surtout multiple. Il y a dix mille façons d’être « rural » ou de participer à la « ruralité ». Il y a de nombreux points de vue, des évolutions possibles, des choses à inventer ou bien à retrouver. C’est bien à cette diversité que notre fête veut donner la parole, c’est elle que nous souhaitons mettre en valeur à travers un événement convivial.
  • Particularité de notre dixième édition à venir : elle s’articulera (entre autres) autour du thème « Ruralité terre d’accueil ». L’idée est de mettre en valeur le fait que la ruralité, la vie de nos campagnes s’est construite et s’est développée avec l’arrivée constante de populations extérieures et par le mélange des origines et des cultures. (...) A ce titre, « C’est notre ruralité » pourrait aussi servir de devise à notre fête.